Salon Milipol – « Viables, utiles et rentables », les robots autonomes seraient sur le point de révolutionner l’industrie et les services de sécurité, selon TBC-France

Salon Milipol – « Viables, utiles et rentables », les robots autonomes seraient  sur le point de révolutionner l’industrie et les services de sécurité, selon TBC-France

« La robotique est l’avenir de l’industrie de la sécurité » – Renato Cudicio

 

Paris, le 21 novembre 2017 – TBC-France, start-up spécialisée dans les équipements de pointe destinés au domaine de la sécurité, estime que les progrès de la technologie rendent aujourd’hui les robots autonomes viables, utiles et rentables ; que l’industrie est mûre pour les robots autonomes ; et que cette avancée permettra d’amorcer une ère nouvelle en matière de surveillance et de sécurité.

Réduire les temps de réponse, diminuer les coûts opérationnels et minimiser les risques pour le personnel sur le terrain : grâce aux robots, ces trois objectifs majeurs sont maintenant à portée de main, estime l’entreprise, elle-même fournisseur de robots de sécurité autonomes.

Les robots sont sur le point de devenir, pour les entreprises de surveillance et les services de sécurité des grandes sociétés publiques et privées, d’importants différentiateurs stratégiques : en effet, ils atteignent aujourd’hui un « point de bascule », grâce à une masse critique de qualités et de fonctionnalités.

  • Ils contournent les obstacles, analysent en continu le flux vidéo de leurs caméras et déchiffrent sans peine les plaques des véhicules.
  • Ils effectuent des rondes semi-aléatoires, et leur intelligence artificielle leur permet de développer leur « compréhension » des lieux et d’y détecter les anomalies de mieux en mieux.
  • Vigilance sans faille, énergie et motivation invariablement soutenues : ils peuvent discerner les anomalies et les intrusions sur-le-champ – et réagir dans la milliseconde.
  • Leurs caméras HD leur donnent la capacité de distinguer, mieux que l’humain, des objets dans un rayon de 100 m et d’effectuer des levées de doute à moindre coût.
  • Caméras infrarouges qui percent la nuit, la brume et la fumée, micros qui détectent les bruits inhabituels, caméras et radars thermiques, capteurs sensibles aux températures, à la fumée, aux gaz, à la radioactivité : la liste de leurs capacités s’allonge d’année en année.

L’on peut ainsi voir comment la fusion de technologies de pointe au sein d’un appareil mobile et autonome permet d’accroître la portée des agences de sécurité.

« Que voulons-nous dire par "Viables, utiles et rentables" ?, lance Renato Cudicio, président de TBC-France et créateur de JACK, le premier robot autonome de surveillance de périmètre extérieur dans sa catégorie fabriqué en France. Les progrès récents de la robotique ont été fulgurants, et la technologie est assez mature pour que des robots puissent travailler en collaboration avec les humains. Ceci permettra de sécuriser de plus vastes territoires et d’assurer une meilleure protection des personnes, des actifs et des propriétés. C‘est pourquoi je dis que la robotique est l’avenir de l’industrie de la sécurité. »

Les agents des services et des sociétés de sécurité peuvent en effet mettre à profit les capacités physiques de leurs nouveaux « assistants » pour superviser plus efficacement de plus grands périmètres. La technologie leur confère en quelque sorte le don d’ubiquité, et leur permet de détecter et d’analyser plus rapidement les risques et les anomalies, donc de réagir – et d’intervenir, au besoin – plus rapidement. Cette technologie est donc destinée à complémenter, et non à remplacer, le personnel des services internes de sécurité des entreprises.

« Typiquement, les agents font des rondes d'une vingtaine de minutes puis ils s’installent au poste de contrôle pour surveiller les caméras, dit Renato Cudicio. Les robots peuvent sillonner les lieux à surveiller 24 heures sur 24, faisant et refaisant le même parcours en état d’hyper-vigilance, sans jamais se fatiguer ni se lasser. Au fond, l’on commencer à réaliser que les deux se complètent beaucoup mieux que l’on pensait. » 

Des bémols

Bien sûr, il faut prendre en compte les aspects négatifs de l’utilisation des robots. Comme toute nouvelle technologie, ils provoquent diverses résistances, souvent nourries par une couverture sensationnaliste ou axée sur la peur : peur que les robots fassent disparaître des emplois, qu’ils « prennent le contrôle » ou fassent au contraire des erreurs fatales, etc. Mais en fait, si l’on parlait de « dispositifs autonomes de surveillance technologiquement avancés » plutôt que de « robots », les réactions seraient sans doute très différentes.  

Toujours l’intelligence artificielle

TBC-France est également distributeur exclusif, en France et en Belgique, du robot S5PTZ, fabriqué par la société américaine SMP (disponible au cours de l’été 2018), et elle assure aussi la distribution exclusive pour la France, la Belgique et la Suisse – de deux dispositifs ultrasophistiqués d'inspection du dessous des véhicules (UVSS) fabriqués par la firme allemande Tescon.

Milipol Paris

Événement mondial en matière de sécurité intérieure des États, Milipol Paris est réalisé sous l’égide du Ministère français de l’Intérieur en partenariat avec la Police Nationale, la Gendarmerie Nationale, la Direction Générale de Sécurité civile et de la Gestion des Crises, le Ministère de l’Économie et des Finances, la Direction Générale des Douanes et la Police Municipale.

TBC-France

Établie à Aix-en-Provence et à Paris, TBC-France a pour mission de fournir aux entreprises de surveillance et aux services de sécurité des grandes sociétés publiques et privées les solutions et les outils de détection et de sécurité les plus fiables et les plus sophistiqués sur le marché.

www.tbc-france.com

 

L'équipe TBC-France